29 avril 2011

RESIDENT EVIL : APOCALYPSE *

1sur5 Second tour de piste de l'adaptation du jeu vidéo éponyme, dont on attendait absolument rien de plus qu'une longue pub au vernis belliqueux craquelant. Le réalisateur du premier opus passe ici au scénario et à la production [idem pour l'opus à venir, Extinction] et la mise en scène se voit confiée à un assistant de réalisation doté d'un certain bagage [Daredevil mais aussi Hannibal et Gladiator]. Aucune échange de bons procédés pour autant, la niaiserie insondable et le manque de férocité du premier métrage d'Alexander Witt... [Lire la suite]

16 décembre 2010

DELLAMORTE DELLAMORE ***

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 En voulant se détacher de son père protecteur Dario Argento, Michele Soavi [Bloody Bird] a longtemps hésité avant de savoir ou donner de la tête : il voulait, semble-t-il, réaliser ''son film parfait''. D'ailleurs, après s'être décidé à adapter le roman éponyme, son Dellamorte Dellamore plébiscité à Gérardmer en 1994, chef-d'oeuvre ultime pour certains, l'incitera à abandonner la carrière de réalisateur pour passer à la... [Lire la suite]
26 octobre 2010

RESIDENT EVIL *

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5   Triomphe commercial à sa sortie, l'adaptation ciné de Resident Evil décevra pourtant la majeure partie de la légion de fans du jeu-vidéo. Sorte de Cube attardé, le film comporte a-priori des promesses aussi bêtes qu'aguicheuses, puisque son synopsis officiel, dégoulinant de bêtise derrière sa façade sibylline, laisse entendre que tout et n'importe quoi pourra survenir. Que la mise en scène soit confiée à Paul... [Lire la suite]
04 août 2010

JE SUIS UNE LEGENDE *

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5 Mirage de bonnes intentions, l'adaptation enfin aboutie du roman-culte de Richard Matheson I am legend, dont l'héritage n'aura été prégnant que dans les libres-adaptations de Romero [le cinéaste à zombies], est une sorte de catalogue de visions de l'apocalypse selon Hollywood. En temps de vaches maigres de surcroît.   Dans un premier temps, le film se concentre exclusivement sur le dernier résident d'un New York vide, prétexte à de... [Lire la suite]
22 juillet 2010

28 JOURS PLUS TARD [9]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 A-priori, avec Danny Boyle aux commandes, rien d'éperdument stimulant. On sait l'habileté du personnage à allier de façon opportune les codes les plus sensationnels d'un genre aux attentes du plus moelleux des publics. Attribuant une caution ''underground'' et audacieuse à une filmographie qui ne l'est pas tant, Boyle l'opportuniste affectionne tout particulièrement le coup d'esbroufe creux et timoré [en deux... [Lire la suite]
01 avril 2010

LE RETOUR DES MORTS-VIVANTS [ZERO]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 0sur5 Référence culte dans le domaine du nanar horrifique volontaire des années 80, Le Retour des Morts-Vivants illustre parfaitement la tendance de celui-ci au burlesque prétendument acide, souvent pataud, parfois graveleux, rarement noir. Au sein de cette joyeuse mode pullulent les petits malins sans imagination, les escrocs aux penchants beaufs et puis tout simplement les bandes de petits génies ... [Lire la suite]
28 décembre 2009

CREEPSHOW [9/10]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 Référence du film à sketches horrifique, genre qu'il remis sur les rails en son époque pour offrir aux amateurs de joyeux divertissements [dont la pépite Darkside] souvent contestés et il est vrai certainement moins haut-en-couleur malgré l'ambition manifeste du projet [Deux yeux maléfiques], Creepshow est un film déjanté et un peu fou marquant la rencontre... [Lire la suite]
04 décembre 2009

BIENVENUE A ZOMBIELAND [6/10]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 3sur5 La comédie horrifique  ? Elle semble se porter mieux que jamais, et franchir en nouveau cap en se démocratisant. Triomphe au box-office US, Bienvenue à Zombieland a crée la surprise en dépassant le cap -entre autre- symbolique des 50 millions de $ en moins d'un mois, lui qui appartient à un genre pourtant habituellement boudé par le grand-public.   Sans allez jusqu'à réviser les... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 18:03 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,