04 février 2011

NO MORIRE SOLA / I'LL NEVER DIE ALONE *

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 2sur5 Malgré son sujet-choc (donc bankable), No Morire Sola peine à percer chez les cinéphiles. Ses quelques spectateurs lui entretienne une piètre réputation, tapissant (modérément) le Net de critiques assassines, sinon pire, c'est-à-dire condescendantes à en atteindre le stade de la moquerie la plus acerbe.   Dans la ligne de mire de ces mécontents, l'amateurisme de la réalisation et la petitesse du... [Lire la suite]

26 janvier 2011

LA COLLINE A DES YEUX 2 (2007) *

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5   Après un remake salué au-delà des aficionados du genre, Craven est toujours aux rênes du projet de reprise de son moribond diptyque, La Colline a des Yeux. L'essentiel du travail est fait, aussi le Besson de l'horreur entend capitaliser sans prise de têtes : pour assumer l'ineptie probable qui en débouchera, plutôt confier la mise en scène à un inconnu [parce que ça vous dit quelque chose peut-être Grimm Love... [Lire la suite]
25 décembre 2010

LA COLLINE A DES YEUX - REMAKE ****

  4sur5 Au milieu d'une vague de remakes aseptisés [Amityville], improbables [Massacre à la tronçonneuse] voir tout simplement nullissimes [666 la malédiction], La Colline a des Yeux fait office de miracle. Comme ce fut le cas pour celui, plus récemment, de La Dernière Maison sur la Gauche, Wes Craven est aux commandes du ravalement de façade de l'un de ses classiques 70's, tenu pour un pur produit de contre-culture, particulièrement décrié en son temps mais dont l'aura scandaleuse est aujourd'hui largement... [Lire la suite]
08 septembre 2010

A SERBIAN FILM **

  2sur5 Cet article sera écrit à la première personne, je l'annonce d'emblée*. Non pas que je monte sur mes grands chevaux pour condamner le film, au contraire, mais il est je crois un beau sujet qui tout à sa volonté de dépasser les limites, banalise l'Art, avec un grand ''a'' vous avez bien lu, l'Art que A Serbian Film prétend justement réactualiser dans les grandes largeurs. Ce qui n'est pas une mince affaire : aussi, dans A Serbian Film, le ridicule est souvent proche, la complaisance est la grande invitée qui... [Lire la suite]
07 juillet 2010

IMMORTEL (AD VITAM)

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 5sur5 Auto-adaptation de sa trilogie Nikkopol, Immortel (ad vitam) marque le retour d'Enki Bilal derrière la caméra après deux échecs publics passés simultanément dans l'oubli. Aussi décorateur pour le cinéma et à la scène, l'auteur de BD signe un film effervescent, beau, morbide, polymorphe, abstrait et poétique, au monde riche et éminemment original dont la naiveté n'a d'égal que la... [Lire la suite]
21 juin 2010

DUPONT LAJOIE

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 Sorte de chronique Grolandaise amère, désabusée et sans complaisance, animée par des cousins à peine dégénérés des Deschiens, Dupont Lajoie est une expérience pénible, une étude maladroite et relativement trash de la démence et de la bêtise triviale de la souche française [comme a pu l'être le brillant et méconnu A mort l'arbitre !]. Si la démonstration paraît excessive, presque abusive, sa noirceur frénétique est justifiée en permanence par... [Lire la suite]
17 avril 2010

LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE (REMAKE-2009) [8-]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 Après le remake de La Colline a des Yeux par Aja [succès total, artistique, formel, critique et commercial à la fois] et avant celui des Griffes de la Nuit, nouvelle reprise de l'un des films-phare de Wes Craven, produit par le personnage lui-même. Film devenu culte, certainement pas moins que les deux précédents énoncés, mais qui aura assurément divisé le public en son temps et... [Lire la suite]
14 février 2010

LE LIVRE D'ELI [2/10]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5 Nouvelle variation autour du thème d'un monde post-apocalyptique, Le Livre d'Eli marque le retour hautement déprimant des frères Hughes, dont la précédente expérience cinématographique est l'aussi sympathique que surestimé From Hell.   Les réalisateurs mettent en scène Denzel Washington en héros christique aux accents justiciers, lequel se ballade dans les ruines d'un futur relativement proche la Bible en main, en direction... [Lire la suite]