04 février 2011

NO MORIRE SOLA / I'LL NEVER DIE ALONE *

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 2sur5 Malgré son sujet-choc (donc bankable), No Morire Sola peine à percer chez les cinéphiles. Ses quelques spectateurs lui entretienne une piètre réputation, tapissant (modérément) le Net de critiques assassines, sinon pire, c'est-à-dire condescendantes à en atteindre le stade de la moquerie la plus acerbe.   Dans la ligne de mire de ces mécontents, l'amateurisme de la réalisation et la petitesse du... [Lire la suite]

30 janvier 2011

PUSHER 3 *****

  5sur5   Pusher 2 était motivé par les nécessités financières de Winding Refn après son échec américain [Fear X] ; sur le papier il s'agissait donc d'une contrainte. Que le cinéaste la surmonte et nous avec relevait théoriquement de l'improbable. A l'arrivée, il nous livrait un ''film de gangsters'' si réceptif à l'humanité qu'on en sortait certains d'avoir déniché un concurrent à Casino. Le succès appelant le succès, le dernier opus de la trilogie jouit d'une facture technique nettement plus élaborée, ... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
02 novembre 2010

BLUE VELVET *****

5sur5 L'échec critique de Dune, à ce jour considéré comme l'indésirable OCNI de son auteur, inspira à David Lynch l'envie de revenir à un projet très personnel, plus proche de son expérimental Eraserhead que de ses deux fastes livraisons ''commerciales'' [impliquant le géant Elephant Man]. Il compte alors mettre au point Ronnie Rockett, projet qu'il sort de ses fonds de tiroirs fétiches, mais personne n'est prêt à le cautionner. Il a tout juste un peu plus de chance pour Blue Velvet, que Dino de Laurentiis accepte de... [Lire la suite]
14 août 2010

PUSHER 2 *****

  5sur5 Pusher était une claque, ce qu'on appelle un ''film coup-de-poing'', Pusher II est un coup de massue. Après celui de Frank, dont il n'est plus question ici, Winding Refn dresse le portrait de son veule et déloyal associé Tonny. Fraîchement sorti de prison, ce dernier tente de regagner la confiance de son père, le ''Duc'', roitelet d'un trafic de véhicules et stupéfiants, en ramenant à l'inhospitalier QG une voiture de luxe volée sur coup de tête. Les bonnes intentions n'y font rien, Frank ne se reconnaît ... [Lire la suite]
12 juillet 2010

DIVINE - I'M SO BEAUTIFUL ° ou *****, ° et *****, très très beaucoup ° et absolument ***** (Summer of kitsch - 2)

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Divine est un sommet de dégueulasserie et de mauvais goût, un concept aliénant. Croisement entre Jackie Sardou et Amanda Lear, la première au naturel, version soft, la seconde prise avec option gueule de bois et côté obscur de la force, celui qui perce toujours, allégorie de la décadence à elle-seule, Divine est le contre-avatar idéal de ces temps désenchantés et consuméristes. Maaaaaaaaaaais... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
15 juin 2010

HALLOWEEN 2 - ROB ZOMBIE

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 Zombie lui-même a dit n'être pas totalement satisfait du remake d'Halloween qu'il avait dirigé en 2007. Ce bel essai, accueilli de façon mesurée par la critique mais bien plus chaudement au box-office, souffrait d'un goût d'inachevé mais redonnait son souffle à une franchise tournant en rond depuis les premières sequels [Halloween 20 ans après étant l'unique exception].   Suite directe de son propre film, le second... [Lire la suite]
12 mai 2010

HELLBENT [7]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 3sur5 Autoproclamé, sans doute à juste titre, premier film d'horreur pleinement gay, Hellbent investi le slasher movie en renonçant ouvertement à revisiter ses fondements. Erigeant l'originalité sommaire de son parti-pris en fière alternative et prétexte à un délire outrancièrement Z, le film préfère la connivence avec le public [de préférence bien ciblé] à l'éternel pastiche.   Au-delà de sa... [Lire la suite]
17 avril 2010

LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE (REMAKE-2009) [8-]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 Après le remake de La Colline a des Yeux par Aja [succès total, artistique, formel, critique et commercial à la fois] et avant celui des Griffes de la Nuit, nouvelle reprise de l'un des films-phare de Wes Craven, produit par le personnage lui-même. Film devenu culte, certainement pas moins que les deux précédents énoncés, mais qui aura assurément divisé le public en son temps et... [Lire la suite]