21 novembre 2011

TIMECRIMES (LOS CRONOCRIMINES) ***

  Avertissement : l'article ne dévoile pas les ''véritables'' mystères du film, mais il vaut mieux le découvrir sans rien en savoir au préalable pour s'en délecter ou le détester le plus librement possible. (ce qui est surligné en rose peut être lu sans souci)   3sur5   A un défaut de fabrication près, tout l'édifice qui fait de Los Cronocrimines une réjouissante surprise s'effondre. En quelque sorte, c'est même un film raté. Expliquons-nous : avec ses jumelles, Hector voit une femme se dévêtir, dans le bois... [Lire la suite]

10 août 2011

13 JEUX DE MORT **

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 3sur5 Pushit est un jeune homme déphasé, largué sur le plan professionnel, livré à lui-même côté sentimental. Cette journée voit l'aboutissement de son échec ; mais alors qu'il est au plus bas, Pushit est contacté via son portable pour participer à un jeu qui pourrait lui rapporter 100 millions de baths. Tout cela est mis en scène naivement, avec pudeur, mais si le film pose des bases assez quelconques, il attire la sympathie sur ce... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 mars 2011

QUE LA BETE MEURE ***

3sur5 Un écrivain décidé à venger la mort de son fils tué par un chauffard se met en quête de l'identité du meurtrier. Il la découvre en la personne d'un garagiste vulgaire et bas-de-front ; dès lors, il s'introduit dans la famille de celui-ci et s'efforce d'en devenir l'ami intime afin d'aller au bout de son intention.   Chabrol commence par tisser un faux-semblant de canevas, brouillant les pistes d'entrée de jeu derrière sa déférence apparente aux codes du polar. S'il attire la sympathie sur le personnage du père... [Lire la suite]
12 décembre 2010

LA SECTE SANS NOM ***

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 3sur5 Avant le triomphe de son Rec qui re-lançait la vague du documenteur [exposé au grand-public par Blair Witch] en 2008, le cinéma de Jaume Balaguero ne faisait guère d'émules hors des frontières hispaniques. Ou plutôt pas au-delà des fantasticophiles, qui durent d'ailleurs se résoudre à la vidéo pour découvrir le charmant Fragile. Suite à la lecture d'un roman de Ramsey Campbell, grand nom de la littérature à suspense, l'auteur... [Lire la suite]
07 décembre 2010

MON NOM EST TSOTSI **

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 3sur5 Récompensé par l'Oscar 2006 du meilleur film étranger, Mon nom est Tsotsi est devenu l'emblème d'un cinéma émergent, se réappropriant les couleurs de son pays (l'Afrique du Sud), alors que n'y existait sous l'ère encore récente de l'Apartheid, essentiellement que des comédies de boulevard et d'aventure à destination quasi exclusive du public blanc. Les promesses sont enchanteresses et optimistes, puisqu'il s'agit d'évoquer la ... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
22 novembre 2010

L'OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL ***

4sur5 Après avoir co-signé le scénario d'Il était une fois dans l'Ouest avec Bertulocci (ça paraît insensé, mais si!), Dario Argento réalise son premier film en 1970. Il n'a que 29 ans, mais c'est déjà un coup-d'éclat. L'Oiseau au Plumage de Cristal est un vif succès en Italie et mieux encore, il s'exporte brillamment aux Etats-Unis. Ce triomphe annonçait une décennie de giallos à foison et consacrait d'embléeArgento comme le concurrent direct sur ce terrain de Mario Bava [initiateur du genre, mais déjà largement plus old... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

18 novembre 2010

BURIED **

3sur5 C'est grâce à son statut de ''film à pitsch'' (ou ''de petit malin'' pour les condescendants et suspicieux) que Buried a dopé l'attente autour de lui. Il s'annonçait comme un huis-clos des plus radicaux – davantage que ses prédécesseurs ''conceptuels'' les plus immédiats ; on se rappelle de Phone Game (Schumacher) qui, bien que cristallisé autour d'un lieu hyper-étriqué, s'en échappait régulièrement. Idem, finalement, pour le sacro-saint Cube de Natali, ou la caméra se baladait au gré de la progression de ses... [Lire la suite]
02 novembre 2010

BLUE VELVET *****

5sur5 L'échec critique de Dune, à ce jour considéré comme l'indésirable OCNI de son auteur, inspira à David Lynch l'envie de revenir à un projet très personnel, plus proche de son expérimental Eraserhead que de ses deux fastes livraisons ''commerciales'' [impliquant le géant Elephant Man]. Il compte alors mettre au point Ronnie Rockett, projet qu'il sort de ses fonds de tiroirs fétiches, mais personne n'est prêt à le cautionner. Il a tout juste un peu plus de chance pour Blue Velvet, que Dino de Laurentiis accepte de... [Lire la suite]
10 octobre 2010

PANIC ROOM ****

4sur5 A sa sortie en 2002, Panic Room est bien vite estampillé ''film à pitsch'', son concept reposant sur un phénomène de société notable, le sentiment d'insécurité des classes aisées. Ce huis-clos maniériste, esthétisant et délétère sera mal considéré par la critique. Après s'être offusquée de la farce fascisante Fight Club, elle reproche à David Fincher, et c'est d'une hypocrisie monumentale, d'être, soit moins ambitieux et audacieux qu'antérieurement, soit un formaliste dont l'esbroufe n'est qu'un cache-misère.  ... [Lire la suite]
13 septembre 2010

THE COLLECTOR (2009) **

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 2sur5 Annoncé comme un véritable néo-giallo, The Collector décevra indubitablement ceux qui se seraient trop focalisés sur cette étiquette, tant le fétichisme darky-grandiloquent prôné ici a plus à voir avec l'héritage de Saw que celui d'Argento, et alors que le premier s'inspirait entre autres du second.   Il faut se farcir des préliminaires de vingt minutes d'une banalité à toute épreuve et bardées de clichés avant que le film introduise ... [Lire la suite]