16 décembre 2010

DELLAMORTE DELLAMORE ***

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 En voulant se détacher de son père protecteur Dario Argento, Michele Soavi [Bloody Bird] a longtemps hésité avant de savoir ou donner de la tête : il voulait, semble-t-il, réaliser ''son film parfait''. D'ailleurs, après s'être décidé à adapter le roman éponyme, son Dellamorte Dellamore plébiscité à Gérardmer en 1994, chef-d'oeuvre ultime pour certains, l'incitera à abandonner la carrière de réalisateur pour passer à la... [Lire la suite]

02 novembre 2010

BLUE VELVET *****

5sur5 L'échec critique de Dune, à ce jour considéré comme l'indésirable OCNI de son auteur, inspira à David Lynch l'envie de revenir à un projet très personnel, plus proche de son expérimental Eraserhead que de ses deux fastes livraisons ''commerciales'' [impliquant le géant Elephant Man]. Il compte alors mettre au point Ronnie Rockett, projet qu'il sort de ses fonds de tiroirs fétiches, mais personne n'est prêt à le cautionner. Il a tout juste un peu plus de chance pour Blue Velvet, que Dino de Laurentiis accepte de... [Lire la suite]
02 octobre 2010

SOMBRE ****

  4sur5 En règle générale, les oeuvres travaillant comme une lame de fond l'esthétique cinématographique ne sont pas légion. En France c'est carrément une donnée arrêtée [à la rigueur, on compte une Claire Denis pour des dizaines d'ersatz de Veber ou Onteniente]. Elle semblait l'être en tout cas, avant cette vague d'auteurs foncièrement nouveaux, de réformateurs : Noé éventuellement [Carne, Irreversible, Enter the Void], Du Welz surtout [Calvaire & Vinyan], et les précédant de peu, Philippe Gandrieux. Comme à... [Lire la suite]
08 septembre 2010

A SERBIAN FILM **

  2sur5 Cet article sera écrit à la première personne, je l'annonce d'emblée*. Non pas que je monte sur mes grands chevaux pour condamner le film, au contraire, mais il est je crois un beau sujet qui tout à sa volonté de dépasser les limites, banalise l'Art, avec un grand ''a'' vous avez bien lu, l'Art que A Serbian Film prétend justement réactualiser dans les grandes largeurs. Ce qui n'est pas une mince affaire : aussi, dans A Serbian Film, le ridicule est souvent proche, la complaisance est la grande invitée qui... [Lire la suite]
19 juillet 2010

SPLICE

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5 Les réalisations suivantes de Natali n'ont pas retenu l'attention des foules [Cypher], mais on se souvient de Cube : pitsch basique mais éblouissant, contexte usé à merveille, risible dans son humanité de comptoir. Et voici annoncé en grandes pompes son Splice, ou un couple de scientifiques au chômage technique décide de poursuivre dans ses propres quartiers son expérience la plus fascinante : fusionner l'ADN animal et humain.... [Lire la suite]
16 juillet 2010

LOST HIGHWAY

5sur5 C'est la grande énigme du cinéma contemporain mais jamais les débats ne s'affolent autant que pour ses ''cauchemars introspectifs''. Avant même la consécration ultime par Mulholland Drive, tout Lynch, ou plutôt toute la structure opaque -quasi autiste- et l'atmosphère byzantine qui propulsent son oeuvre hors de toutes normes, étaient délivrés dans Lost Highway.   On ne sait pas ou on va, on définit mal d'ou on vient ; mais personne n'y voit le même édifice. Certains lui colleront l'étiquette du ''délire'',... [Lire la suite]
12 juillet 2010

DIVINE - I'M SO BEAUTIFUL ° ou *****, ° et *****, très très beaucoup ° et absolument ***** (Summer of kitsch - 2)

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Divine est un sommet de dégueulasserie et de mauvais goût, un concept aliénant. Croisement entre Jackie Sardou et Amanda Lear, la première au naturel, version soft, la seconde prise avec option gueule de bois et côté obscur de la force, celui qui perce toujours, allégorie de la décadence à elle-seule, Divine est le contre-avatar idéal de ces temps désenchantés et consuméristes. Maaaaaaaaaaais... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,