22 novembre 2010

L'OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL ***

4sur5 Après avoir co-signé le scénario d'Il était une fois dans l'Ouest avec Bertulocci (ça paraît insensé, mais si!), Dario Argento réalise son premier film en 1970. Il n'a que 29 ans, mais c'est déjà un coup-d'éclat. L'Oiseau au Plumage de Cristal est un vif succès en Italie et mieux encore, il s'exporte brillamment aux Etats-Unis. Ce triomphe annonçait une décennie de giallos à foison et consacrait d'embléeArgento comme le concurrent direct sur ce terrain de Mario Bava [initiateur du genre, mais déjà largement plus old... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

02 octobre 2010

SOMBRE ****

  4sur5 En règle générale, les oeuvres travaillant comme une lame de fond l'esthétique cinématographique ne sont pas légion. En France c'est carrément une donnée arrêtée [à la rigueur, on compte une Claire Denis pour des dizaines d'ersatz de Veber ou Onteniente]. Elle semblait l'être en tout cas, avant cette vague d'auteurs foncièrement nouveaux, de réformateurs : Noé éventuellement [Carne, Irreversible, Enter the Void], Du Welz surtout [Calvaire & Vinyan], et les précédant de peu, Philippe Gandrieux. Comme à... [Lire la suite]
29 septembre 2010

THE PLEDGE ***

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 3sur5 L'intro évoque un sentiment de fin, un monde se refermant tranquillement et docilement sur lui-même, broyant sur son passage la liberté morale d'un inspecteur assidu jusque-là, sur le départ à présent. C'est un homme paisible en surface, lucide sur son compte, sur le temps révolu et la générosité limitée de celui qui s'écoulera désormais. Sauf qu'à chaque moment de bascule, c'est le re-départ éternel et Jerry Black reprend son combat ... [Lire la suite]
14 juillet 2010

INTRACABLE

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 2sur5 Après le petit et poussif La Faille, espèce d'ersatz penaud mi-hitchcockien mi-thriller alambiqué des fonds de tiroirs hollywoodiens, il semble que Gregory Hoblit adore maquiller son manque d'inspiration patent par de petits coups d'esbroufe vaguement malicieux la plupart du temps, provo ici. Bien que radicalement différent sur le papier, Untraceable... [Lire la suite]
18 mai 2010

FREDDY - CHAPITRE 4 : LE CAUCHEMAR DE FREDDY [3]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5 Démonstration du tournant définitivement commercial de Freddy [ce sera le gros succès de la saga], cette quatrième mouture nous accueille de nouveau par une citation rouge sang [moins sophistiquée celle tirée d'Egar Allan Poe dans le précédent, pour annoncer le ton] et impose rapidement sa bande-son [nichée quelque part les puristes accorderont quelques exceptions] entre un rock piteux [digne du générique d'une émission de Tv... [Lire la suite]
12 mai 2010

HELLBENT [7]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 3sur5 Autoproclamé, sans doute à juste titre, premier film d'horreur pleinement gay, Hellbent investi le slasher movie en renonçant ouvertement à revisiter ses fondements. Erigeant l'originalité sommaire de son parti-pris en fière alternative et prétexte à un délire outrancièrement Z, le film préfère la connivence avec le public [de préférence bien ciblé] à l'éternel pastiche.   Au-delà de sa... [Lire la suite]

02 mai 2010

KALIFORNIA [8+]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 Road-movie sensuel et enragé aux teintes saturées, Kalifornia préfigure Tueurs nés. Hargneux premier film à contre-courant, il met la main avant le chef-d'oeuvre décrié du cinéaste-polémiste sur l'entreprise de désacralisation du psychopathe ordinaire. Juliette Lewis est d'ailleurs à la même position dans les deux films, celle de l'amante et suiveuse du criminel – insipide ingénue ici,... [Lire la suite]
25 avril 2010

FREDDY - CHAPITRE 2 : LA REVANCHE DE FREDDY [2]

  1sur5 Après un premier épisode discrètement comique, les nombreuses séquelles des Griffes de la Nuit [cinq comprises ici, de Freddy II à VI] vogueront vers un humour prosaique, privilégiant le lourdingue et le trivial à la fanfaronne pochade potache. Il faudra attendre le Freddy 7 de Wes Craven pour un retour en grâce global, opus qui s'avèrera d'ailleurs être le plus drôle de tous, justement pour sa rigueur et sa prise de distance.   Et si cette tendance s'instaure dès Freddy 2, c'est... [Lire la suite]
19 décembre 2009

SAW 6 [4-/10]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 2sur5 Qu'on ne se laisse pas tromper par les indicateurs numériques censés représenter l'avis général, en hausse à de nombreux endroits. Si Saw 6 se paie le luxe de décrocher une note globale de la part des spectateurs plus qu'honorable, c'est-à-dire au-dessus des trois précédents opus, c'est parce que ne reste plus au rendez-vous, pour l'essentiel, que les fans hard-core,... [Lire la suite]
30 octobre 2009

SAW [8-/10]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5  Deux hommes se réveillent dans une pièce sordide, tous deux enchaînés au mur. Ils ne se connaissent pas, ignorent ou ils sont et comment ils y sont arrivés. L'un et l'autre sont à une extrémité de la salle, au milieu de laquelle gît un cadavre baignant dans son sang, tenant un magnétophone et un revolver. Il savent bientôt que l'un d'entre eux devra tuer l'autre avant un temps... [Lire la suite]