04 décembre 2011

FAMILY MAN

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 0sur5   Soyons clairs, que le compteur soit au point mort pour Family Man, il y avait de quoi s'en douter à la vue de son pitsch : un malheureux ayant écouté ses ambitions a oublié la famille et l'éventualité de connaître les bonheurs de la vie simple. On connaît le refrain. Les couplets seront sans surprise.   Réalisateur de la trilogie Rush Hour, dont il venait de signer le premier opus avant de mettre en boîte Family Man,... [Lire la suite]

07 mai 2010

CE QUE VEULENT LES FEMMES [3]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5  Nancy Meyers n'a peur de rien. Alors que l'innérable Joel Schumacher demeure l'un des seuls hommes publics au monde à pouvoir répondre par l'affirmatif à la question Le droit de tuer ?, la réalisatrice est en quelque sorte son alter égo soft. Plus insidieuse, l'idole des républicains quarantenaires le dépasse sur son propre terrain, la touche féminine se caractérisant par la capacité à faire passer, mine de rien, des... [Lire la suite]
22 février 2010

HORS DE CONTROLE [1/10]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5 Qu'on se le dise tout de suite, le retour devant la caméra d'un héros redneck en puissance, politiquement correct dans ses coups d'éclats à la beaufitude crâne au point d'en être controversé, peine à enchanter au-delà d'un cercle de nostalgiques de L'Arme fatale ou de bons vieux pachydermes guerriers 90's. Avant de découvrir Edge of darkness, aucune exigence, sinon celle d'observer un pseudo anti-héros... [Lire la suite]
21 décembre 2009

GRAN TORINO [8+]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } H4 { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5   Vétéran de la Guerre de Corée quelque peu raciste et ''old school'', Walt Kowalski reprend les armes pour ramener l'ordre dans son quartier, tandis qu'un gang menace la famille Hmong qui habite à côté de chez lui... L'une des oeuvres les plus personnelles, à la fois humaniste et amère, d'un Clint Eastwood qui, comme arrivé au terme de sa carrière, fait une grande synthèse... [Lire la suite]