25 novembre 2011

TERMINATOR 2, LE JUGEMENT DERNIER *

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5 Le premier ''véritable'' film de Cameron, Terminator, est une oeuvre précurseuse et post-moderne au sens littéral, puisqu'à la lisière d'une imagerie un peu repliée sur son époque et de tout ce qui se fera dans la décennie à suivre. Si on ne connaissait de lui que ce joli coup, on estimerait qu'il y aurait eu beaucoup à miser sur ce probable énergumène. Puis le succès fera de Cameron le roi des gros budgets : Titanic sera un sommet historique avant... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 juillet 2011

GREASE **

2sur5 Surfant sur le succès de l'American Graffiti de Georges Lucas et de la série Happy Days, Grease, pour un peu qu'on ignore son statut de film-culte, apparaît facilement comme une expérience jetable aux yeux du spectateur d'aujourd'hui, tant sa démarche a depuis sa sortie (en 1978) largement eu le temps d'user les écrans. Les nostalgiques prétendront que c'est charmant, les autres n'y verront qu'un océan de ringardise. Le film se déroule dans un contexte de 50's libérées et en cela est d'une ironie terrible : ce n'est... [Lire la suite]
19 juillet 2011

TERMINATOR ***

&amp;nbsp; 3sur5 La théorie selon laquelle il y aurait deux catégories de personnes se repose souvent sur des exemples assez fragiles. Mais si, le Monde est bien divisé en deux : une partie persuadée que James Cameron est un génie visionnaire et que ses spectacles ''colossaux'' sont le parangon de l'union des forces d'un certain cinéma originel et d'un autre certainement avant-gardiste. Puis il y a la deuxième partie, qui s'en fout, ne sait pas pourquoi on adule ce talentueux tâcheron, ses défilés d'effets spéciaux... [Lire la suite]
08 février 2011

NIKITA **

&amp;amp;lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&amp;amp;gt; 2sur5   Dans les années 1990, c'était un phénomène. Premier film français à dépasser le cap des cinq millions de dollars aux US, source de divers remake et d'une série télévisée. Après un Grand Bleu raillé par la critique, le public érigeait définitivement Luc Besson sur un piédestal. La raison ? Une mise en scène branchouille, un scénario sans flottement érigé autour d'une ligne claire et surtout l'heroine éponyme du film, une... [Lire la suite]
21 décembre 2010

IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN **

&amp;amp;amp;lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&amp;amp;amp;gt; 2sur5 Ce n'est ni le grand moment de communion céleste claironné par les critiques américaines et une foule de cinéphages, ni la bouse nationaliste intersidérale que quelques sceptiques de service prétendent être les seuls à vilipender. En évoquant une des dernières pages effectives de la seconde guerre mondiale, Spielberg rompt avec une tradition américaine accordant le monopole des évocations du genre au conflit... [Lire la suite]
03 décembre 2010

ROBOCOP ****

&amp;lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&amp;gt;5sur5 C'est en majeure partie à ce cow-boy d'acier téléguidé de la fin du second millénaire que Verhoeven doit son surnom de ''hollandais violent''. Réaliste et équivoque [combinaison rare mais ici pourtant heureuse], Robocop est la fresque d'un futur proche ou les frontières entre crime et justice ont été flouées. La fable brasse une foule d'enjeux post-moderne, mais présente avec une telle désinvolture le cannibalisme technologique que... [Lire la suite]

28 novembre 2010

SEANCES EXPRESS n°2 : SPECIALE COMEDIE

Regain de qualité pour ce second pot-pourri, réunissant quatre comédies, dont 2 britanniques, 1 américaine, 1 française. Deux gros succès commerciaux, un film-culte, une réussite critique. Sont donc publiés : l'excellent Mon Beau-père et Moi, à peu près ce qu'on peut faire du mieux dans le cadre du divertissement formaté ; l'hilarant In the Loop ; le fade et brillant, le vain et semi-jouissif Arnaques, crimes & botaniques ; le très crétin Neuilly sa mère (cocorico toute !).       MON BEAU-PERE ET MOI... [Lire la suite]
12 novembre 2010

LA SAGA "DIE HARD" **

&lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&gt; Cet article évoque les quatre opus de la saga "Die Hard", chacun de façon isolée. PIEGE DE CRISTAL - DIE HARD *** 3sur5  C'est le film d'action américain dans toute sa splendeur et ses limites, aux failles abyssales et aux sommets olympiens. Après le succès de Predator, John McTiernan a carte blanche : il récupère un scénario qu'il édulcore volontiers pour ouvrir la voie à une nouvelle démarche de genre. Au diable les agents... [Lire la suite]
02 novembre 2010

BLUE VELVET *****

5sur5 L'échec critique de Dune, à ce jour considéré comme l'indésirable OCNI de son auteur, inspira à David Lynch l'envie de revenir à un projet très personnel, plus proche de son expérimental Eraserhead que de ses deux fastes livraisons ''commerciales'' [impliquant le géant Elephant Man]. Il compte alors mettre au point Ronnie Rockett, projet qu'il sort de ses fonds de tiroirs fétiches, mais personne n'est prêt à le cautionner. Il a tout juste un peu plus de chance pour Blue Velvet, que Dino de Laurentiis accepte de... [Lire la suite]
30 octobre 2010

LES NERFS A VIF - SCORSESE **-*

&amp;amp;amp;amp;amp;lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&amp;amp;amp;amp;amp;gt; 3sur5 Avant Shutter Island, Scorsese avait déjà conçu un thriller du dimanche soir de haute-volée avec ces Nerfs à vif à peine moins boursouflés. Ce qui fait la différence et le charme de cette oeuvre de commande, c'est le côté presque ''bis'' et insidieusement scandaleux de sa surcharge symbolique, un peu à la façon d'un Verhoeven. Initialement, ce remake du film éponyme de Jack Lee Thompson était l'affaire... [Lire la suite]