02 octobre 2010

SOMBRE ****

  4sur5 En règle générale, les oeuvres travaillant comme une lame de fond l'esthétique cinématographique ne sont pas légion. En France c'est carrément une donnée arrêtée [à la rigueur, on compte une Claire Denis pour des dizaines d'ersatz de Veber ou Onteniente]. Elle semblait l'être en tout cas, avant cette vague d'auteurs foncièrement nouveaux, de réformateurs : Noé éventuellement [Carne, Irreversible, Enter the Void], Du Welz surtout [Calvaire & Vinyan], et les précédant de peu, Philippe Gandrieux. Comme à... [Lire la suite]

28 juillet 2010

L'HISTOIRE SANS FIN (Summer of Kitsch) ***

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 Bon prétendant au titre de film d'animation le plus kitsch recensé, The NeverEnding Story exalte le merveilleux et l'imagination dans une perspective comparable à celle du mythe de Peter Pan. Culte d'une génération, ce joli conte, effectivement enchanteur, vaudra à Wolfgang Petersen son laisser-passer pour la cour hollywoodienne. Le réalisateur ouest-allemand y illustre avec style l'univers fantasmagorique suggéré par un best-seller,... [Lire la suite]
01 juillet 2010

SHREK 4, IL ETAIT UNE FIN

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5 C'est davantage l'idée d'une fin qui nous attire ici. Il faut dire qu'on se doute que cet énième raid vers un potentiel a-priori épuisé ne permettra pas de retourner ce dernier dans un quelconque bon sens cette fois non plus. En effet sitôt après la véritable matrice Shrek, l'univers de l'ogre a été galvaudé dès un Shrek 2 pourtant tout aussi adulé mais au jeunisme éprouvant. Aussitôt... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 10:00 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
15 février 2010

LA PRINCESSE ET LA GRENOUILLE [3+/10]

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Après quelques échecs pour la maison Disney -La ferme se rebelle- qui n'avait su ni conquérir le coeur du public ni s'inscrire dans la mémoire à long terme du plus jeune et encore moins susciter l'admiration des professionnels, celle-ci s'en est remise, un peu contrainte, à l'alternative Pixar.   Chose heureuse, les studios semblent prendre conscience de la rouille. Afin de retrouver l'essence de leur... [Lire la suite]