17 septembre 2010

LA MORT DANS LA PEAU **

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } A:link { so-language: zxx } --> 2sur5 Après avoir consacré ses efforts à remonter le fil de son identité dans La Mémoire dans la Peau, beau film d'action désincarné, Jason Bourne est tiré de sa léthargie pour devenir le héros d'une intrigue très guerre ''froide'' et l'objet d'une traque effrénée. N'ayant rien perdu de son pouvoir de téléportation, sa balade l'emmènera tout particulièrement à Berlin ou en Russie, plutôt que dans le vieux Paris du premier opus.... [Lire la suite]

31 août 2010

PHILOSOPHY OF A KNIFE ***

  3sur5 Anecdote incontournable : Philosophy of a Knife serait ''le film le plus barbare de tous les temps''. Comment esquiver une telle promesse d'absolu ? C'est en tout cas l'un des, sinon le, plus gros scandale cinématographique des années 2000 à ce jour. Il traite d'une des pages les plus noires de l'Histoire contemporaine, à savoir les exactions commises par le ''camp 731'' au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Consacré aux recherches bactériologiques, ce centre militaire de l'armée nippone doit sa notoriété aux ... [Lire la suite]
10 août 2010

PET SHOP BOYS, TCHAICOVSKY DU KITSCH (Summer of Kitsch / 5) ****

&amp;nbsp; Petit coup de projecteur sur les masterpieces les plus ''expressives''.   GO WEST ****   Symptomatique de la démarche des Pet Shop Boys à la naiveté de surface, Go West allie une ambiance et une esthétique ''Eurovision'' des heures les plus déchaînées avec les playmobils de la Russia Power. Monument absolu du grotesque. Politisé de surcroît.   ALWAYS ON MY MIND *****   Reprise d'Elvis Presley du genre survolté agrémentée d'un clip au symbolisme... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
20 mai 2010

REQUIEM POUR UN MASSACRE

&amp;amp;amp;amp;lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&amp;amp;amp;amp;gt; 5sur5 Odyssée au bout de l'horreur, poème guerrier désenchanté, Requiem pour un massacre débute comme une fable macabre. Adoptant le regard d'un jeune adolescent, le film en précipite la mue, les épreuves traversées absorbant sa candeur pour l'abandonner recroquevillé à une humanité des plus primaires. Encaissant le malheur de plusieurs vies, la bouille crédule de Florya se transforme au gré d'expériences adultes.... [Lire la suite]