21 décembre 2010

IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN **

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 2sur5 Ce n'est ni le grand moment de communion céleste claironné par les critiques américaines et une foule de cinéphages, ni la bouse nationaliste intersidérale que quelques sceptiques de service prétendent être les seuls à vilipender. En évoquant une des dernières pages effectives de la seconde guerre mondiale, Spielberg rompt avec une tradition américaine accordant le monopole des évocations du genre au conflit... [Lire la suite]

16 décembre 2010

DELLAMORTE DELLAMORE ***

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 4sur5 En voulant se détacher de son père protecteur Dario Argento, Michele Soavi [Bloody Bird] a longtemps hésité avant de savoir ou donner de la tête : il voulait, semble-t-il, réaliser ''son film parfait''. D'ailleurs, après s'être décidé à adapter le roman éponyme, son Dellamorte Dellamore plébiscité à Gérardmer en 1994, chef-d'oeuvre ultime pour certains, l'incitera à abandonner la carrière de réalisateur pour passer à la... [Lire la suite]
12 décembre 2010

LA SECTE SANS NOM ***

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 3sur5 Avant le triomphe de son Rec qui re-lançait la vague du documenteur [exposé au grand-public par Blair Witch] en 2008, le cinéma de Jaume Balaguero ne faisait guère d'émules hors des frontières hispaniques. Ou plutôt pas au-delà des fantasticophiles, qui durent d'ailleurs se résoudre à la vidéo pour découvrir le charmant Fragile. Suite à la lecture d'un roman de Ramsey Campbell, grand nom de la littérature à suspense, l'auteur... [Lire la suite]
11 décembre 2010

BABY MAMA *

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 1sur5 Une quarantenaire célibataire engage une mère porteuse idiote. Elles se mentent et ne se ressemblent pas. C'est le pitsch. C'est tout. Baby Mama, c'est la médiocrité dans les grandes largeurs. Surfant sur un thème de société servant d'écrin aux situations, gags et dialogues les plus éculés du monde, ce film aseptisé bloqué dans les 90's doit tout à son casting en or. Malheureusement, celui déploie son énergie dans le vide. Alors qu'elle est tête... [Lire la suite]
07 décembre 2010

MON NOM EST TSOTSI **

&amp;amp;lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&amp;amp;gt; 3sur5 Récompensé par l'Oscar 2006 du meilleur film étranger, Mon nom est Tsotsi est devenu l'emblème d'un cinéma émergent, se réappropriant les couleurs de son pays (l'Afrique du Sud), alors que n'y existait sous l'ère encore récente de l'Apartheid, essentiellement que des comédies de boulevard et d'aventure à destination quasi exclusive du public blanc. Les promesses sont enchanteresses et optimistes, puisqu'il s'agit d'évoquer la ... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
03 décembre 2010

ROBOCOP ****

&amp;lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&amp;gt;5sur5 C'est en majeure partie à ce cow-boy d'acier téléguidé de la fin du second millénaire que Verhoeven doit son surnom de ''hollandais violent''. Réaliste et équivoque [combinaison rare mais ici pourtant heureuse], Robocop est la fresque d'un futur proche ou les frontières entre crime et justice ont été flouées. La fable brasse une foule d'enjeux post-moderne, mais présente avec une telle désinvolture le cannibalisme technologique que... [Lire la suite]

01 décembre 2010

L'HISTOIRE SANS FIN II *

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> 2sur5 En début de film, le bibliothécaire évoque l'idée qu'un livre change lorsqu'on s'y aventure une seconde fois. Nouveaux visages, approche antithétique, Fantasia n'a effectivement plus le charme qu'on y trouvait lors du premier raid. Infiniment plus gentillet et infantilisant, L'Histoire sans fin II frôle le contresens avec les parti-pris de son modèle.   Pour autant, cette suite n'affirme pas son indépendance, sa démonstration ne consistant... [Lire la suite]
28 novembre 2010

SEANCES EXPRESS n°2 : SPECIALE COMEDIE

Regain de qualité pour ce second pot-pourri, réunissant quatre comédies, dont 2 britanniques, 1 américaine, 1 française. Deux gros succès commerciaux, un film-culte, une réussite critique. Sont donc publiés : l'excellent Mon Beau-père et Moi, à peu près ce qu'on peut faire du mieux dans le cadre du divertissement formaté ; l'hilarant In the Loop ; le fade et brillant, le vain et semi-jouissif Arnaques, crimes & botaniques ; le très crétin Neuilly sa mère (cocorico toute !).       MON BEAU-PERE ET MOI... [Lire la suite]
24 novembre 2010

LE PENSIONNAT (2006) ***

  3sur5 Mis à distance par son père, un garçon de douze ans est débarqué dans un pensionnat en plein milieu de son année scolaire. Rapidement récupéré par un petit caid et sa bande pour participer à leur cérémonial nocturne consistant à s'effrayer d'histoires parfois authentiques. Ce scénario d'initiation a-priori élémentaire empruntera bientôt des voies surnaturelles pour dérouler les fils d'un propos profondément humain.   Cruel et sirupeux à la fois, Le Pensionnat entreprend le parti-pris casse-gueule de faire... [Lire la suite]
22 novembre 2010

L'OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL ***

4sur5 Après avoir co-signé le scénario d'Il était une fois dans l'Ouest avec Bertulocci (ça paraît insensé, mais si!), Dario Argento réalise son premier film en 1970. Il n'a que 29 ans, mais c'est déjà un coup-d'éclat. L'Oiseau au Plumage de Cristal est un vif succès en Italie et mieux encore, il s'exporte brillamment aux Etats-Unis. Ce triomphe annonçait une décennie de giallos à foison et consacrait d'embléeArgento comme le concurrent direct sur ce terrain de Mario Bava [initiateur du genre, mais déjà largement plus old... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,