28 novembre 2010

SEANCES EXPRESS n°2 : SPECIALE COMEDIE

Regain de qualité pour ce second pot-pourri, réunissant quatre comédies, dont 2 britanniques, 1 américaine, 1 française. Deux gros succès commerciaux, un film-culte, une réussite critique. Sont donc publiés : l'excellent Mon Beau-père et Moi, à peu près ce qu'on peut faire du mieux dans le cadre du divertissement formaté ; l'hilarant In the Loop ; le fade et brillant, le vain et semi-jouissif Arnaques, crimes & botaniques ; le très crétin Neuilly sa mère (cocorico toute !).       MON BEAU-PERE ET MOI... [Lire la suite]

24 novembre 2010

LE PENSIONNAT (2006) ***

  3sur5 Mis à distance par son père, un garçon de douze ans est débarqué dans un pensionnat en plein milieu de son année scolaire. Rapidement récupéré par un petit caid et sa bande pour participer à leur cérémonial nocturne consistant à s'effrayer d'histoires parfois authentiques. Ce scénario d'initiation a-priori élémentaire empruntera bientôt des voies surnaturelles pour dérouler les fils d'un propos profondément humain.   Cruel et sirupeux à la fois, Le Pensionnat entreprend le parti-pris casse-gueule de faire... [Lire la suite]
22 novembre 2010

L'OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL ***

4sur5 Après avoir co-signé le scénario d'Il était une fois dans l'Ouest avec Bertulocci (ça paraît insensé, mais si!), Dario Argento réalise son premier film en 1970. Il n'a que 29 ans, mais c'est déjà un coup-d'éclat. L'Oiseau au Plumage de Cristal est un vif succès en Italie et mieux encore, il s'exporte brillamment aux Etats-Unis. Ce triomphe annonçait une décennie de giallos à foison et consacrait d'embléeArgento comme le concurrent direct sur ce terrain de Mario Bava [initiateur du genre, mais déjà largement plus old... [Lire la suite]
Posté par pattylecter à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
20 novembre 2010

SAW 3D **

2sur5 Voilà, c'est fini (provisoirement). L'occasion de nous faire croire que ça pourrait nous manquer, cette dose annuelle de torture porn, que peut-être, résidait toujours un potentiel caché, bien caché sous les scories, prêt à ressurgir à chaque instant, à chaque fois qu'un éclair de génie échapperait aux braves faiseurs chargés de l'affaire. Même pas de critiques presse en France : seuls VSD, Critikat, Excessif [Mad Movies & L'Ecran Fantastique ?] semblent s'y être collés. Strict minimum, strict maximum recensé. Cet... [Lire la suite]
18 novembre 2010

BURIED **

3sur5 C'est grâce à son statut de ''film à pitsch'' (ou ''de petit malin'' pour les condescendants et suspicieux) que Buried a dopé l'attente autour de lui. Il s'annonçait comme un huis-clos des plus radicaux – davantage que ses prédécesseurs ''conceptuels'' les plus immédiats ; on se rappelle de Phone Game (Schumacher) qui, bien que cristallisé autour d'un lieu hyper-étriqué, s'en échappait régulièrement. Idem, finalement, pour le sacro-saint Cube de Natali, ou la caméra se baladait au gré de la progression de ses... [Lire la suite]
12 novembre 2010

LA SAGA "DIE HARD" **

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Cet article évoque les quatre opus de la saga "Die Hard", chacun de façon isolée. PIEGE DE CRISTAL - DIE HARD *** 3sur5  C'est le film d'action américain dans toute sa splendeur et ses limites, aux failles abyssales et aux sommets olympiens. Après le succès de Predator, John McTiernan a carte blanche : il récupère un scénario qu'il édulcore volontiers pour ouvrir la voie à une nouvelle démarche de genre. Au diable les agents... [Lire la suite]
02 novembre 2010

BLUE VELVET *****

5sur5 L'échec critique de Dune, à ce jour considéré comme l'indésirable OCNI de son auteur, inspira à David Lynch l'envie de revenir à un projet très personnel, plus proche de son expérimental Eraserhead que de ses deux fastes livraisons ''commerciales'' [impliquant le géant Elephant Man]. Il compte alors mettre au point Ronnie Rockett, projet qu'il sort de ses fonds de tiroirs fétiches, mais personne n'est prêt à le cautionner. Il a tout juste un peu plus de chance pour Blue Velvet, que Dino de Laurentiis accepte de... [Lire la suite]