a_serious_14sur5 Après un Burn after reading qui laissait le public sur la réserve, les frères Coen pousse leur style à un point limite qui devrait refroidir d'autant plus. Plus personnel que jamais, A Serious Man nous égare sur une étrange planète qui n'est autre que l'écho du monde Juif du Middle West ou ils ont vécus.

 

Les spectateurs devront attendre une douzaine de minutes avant que leur langue maternelle ne vienne à la rescousse. L'immersion pourrait bien être douloureuse, surtout que le film démarre sur l'illustration d'une parabole religieuse annonçant l'humour désespéré du programme.

 

A_SERIOUS_2La fratrie livre, comme de coutume, un film formellement impeccable, mais c'est là la moindre des choses : c'est surtout dans la psychologie des personnages -et la direction d'acteur-, employée avec une exactitude quasi mathématique, juste du premier au dernier dialogue ou sourcil de biais, que leur labeur  fait mouche.

 

D'une cohérence exemplaire, l'univers intégré nous donne le sentiment d'y être quand bien même on y débarquerait en touriste. Attachés aux détails et au ridicules de leur microcosme d'imbéciles -les fondements ne changent pas sur ce point-, les Coen insistent, dans leur mise en scène, sur une atmosphère de stoner-movie -qui passera inaperçue pour susciter l'ennui chez les plus empressés-.

 

A_SERIOUS_3C'est cette ambiance mi-penaude mi-crispée qui nous permet de capter pour mieux s'en délecter l'impasse dans laquelle se trouve le malheureux Larry, petit fonctionnaire étriqué et père de famille ne maîtrisant plus rien. Sa mégère veut le divorce, sa progéniture n'a aucune empathie pour lui et son frère Arthur scouate le sofa... Ce ne serait rien si la vie de Larry ne semblait pas se décomposer sous son air éberlué, ce qui amène ce paisible type à angoisser autour de la sinistre question « mais pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii??? » [le paquet de ''i'' EST essentiel !].

 

Il n'y aura pas de réponses. La vie n'a aucun sens, pas même caché, dans cette civilisation de l'indolence en tout cas, ou toutes les interrogations restent en suspens [la flemme de les résoudre entre en ligne de mire]. En nous invitant à se noyer comme leur héros au milieu d'une culture dépeinte comme figée et étouffante par ses traditions, la proposition des frères Coen flattent d'abord leurs envies, mais pour peu qu'on se prenne au jeu, le résultat devient plus consistant qu'il en a l'air -comme toujours, une fois de plus, avec les réalisateurs en question].

 

 

A_SERIOUS_MAN_AFFA Serious man = 3sur5   Acteurs>4/5. Scénario>3-4/5. Dialogues>3-4/5. Originalité>4/5. Ambition>3/5. Audace>3/5. Esthétique>2-3/5. Emotion>3/5. Musique>3/5.

 

Notoriété>1.000 notes sur AlloCiné ; 13.100 votes sur IMDB

Votes du public>1.9/4 sur AlloCiné ; 7.6/10 sur IMDB (8.1 aux USA)

Critiques presse>3.4/4 selon AlloCiné

En salles au moment de la publication